Dans la grande famille de l'Estampe je choisis la technique de la Taille d'épargne (Gravure en relief), pour son côté très graphique et vieux comme le monde.

Je grave différents matériaux (bois, linoléum, médium...), ainsi les combinaisons sont multiples et infinies. J'imprime tous mes papiers à la main, sans presse.

Dans mon travail, je choisis de superposer différentes techniques : l'Estampe, les Encres-flottantes (Suminagashi), lavis & monotypes... 

La combinaison de ces techniques crée un entre-deux, un dialogue entre le paysage et le sujet. 
Chaque Estampe est unique.


Toutes les œuvres que vous trouvez sur ma boutique en ligne sont aussi en vente dans mon Atelier de Gravure, L'Æncre Flottante, 7 Grand' rue Mario Roustan, à Sète.

Pourquoi la gravure finalement ? 

Pourquoi une Pink Lady et pas une golden ? 
Pourquoi le musc blanc et pas Chanel ? 
Je ne sais pas...
Peut-être parce que la gravure est technique, immense, intemporelle, éternelle, ancestrale ....
Peut être parce qu'il y a des procédés particuliers, un protocole, un rituel ....
Peut être parce qu'il y a plusieurs dimensions, plusieurs états, une myriade de possibilités et qu'il faut bien choisir, et qu'il faut savoir renoncer.
Parce que c'est elle 
Parce que c'est moi .... 

Je crois que nous avons tous un moyen d'expression qui nous attend il faut juste s'en emparer.


Être artiste c'est avoir des "obsessions  esthétiques"

J'ai quelques obsessions graphiques : 
-La première, c'est le motif, présent, puissant, vivant, illustrant, de la Gravure en relief. 
-La deuxième c'est la répétition du motif, parce que c'est la vie, 1+1=2 
-Ma troisième obsession c'est la superposition des motifs, parce que le relief c'est la vie, c'est lui qui marque la profondeur des choses... 
Ces 3 obsessions esthétiques, le motif en taille d'épargne, la répétition, la superposition, sont au cœur de mon travail 


Je n'écoute que mes yeux. 

Eux seuls ont le pouvoir de décision sur une ligne, une couleur, un emplacement, une organisation. 
Pour créer, je n'écoute que mes yeux. 
Ni les diktats de la mode, ni les qu'en dira-t-on.
Seuls mes yeux ont toute autorité.